A la découverte du café du Salvador

Nos producteurs

Lors de notre dernier voyage, nous sommes partis visiter les plantations de café du plus petit pays d’Amérique Centrale. Bordé par le Honduras et le Guatemala, le Salvador est le seul pays d’Amérique Centrale à ne donner que sur le Pacifique.

Publié par Arnela le 1 mars 2017
Partager

L’Histoire du café au Salvador

L’histoire du café du Salvador commence en 1740 quand les premiers caféiers ont été plantés dans l’ouest du pays. Ces premiers plants étaient destinés à une consommation personnelle. Les premières exportations ont débutées un siècle plus tard, en 1855, avec 693 sacs à destination de l’Europe. La stabilité économique du pays a permis l’amélioration de l’industrie du café en modernisant les techniques de transformation par voie humide (café lavé).

Le café du Salvador

Le Salvador est le 8ème pays producteur Américain  et le 13ème mondial soit environ 95 000 tonnes par années ou 1.4 millions de sacs. 15% de la production totale est consommée sur place. Le pays est en parti montagneux avec une chaine volcanique comprenant 20 volcans actifs.

Jour après jour…

Dès notre arrivée à San Salvador, capitale du pays, nous prenons la direction du Lac Coatepeque à l’ouest du pays, qui est un lac de cratère, aussi appelé lac volcanique. Nous avons passé la nuit dans un hôtel au bord de l’eau et avons profité d’un magnifique couché du soleil.

Le lendemain, nous avons pris la route en direction de la ferme El Manzano dans la région de Santa Ana, appartenant à Emilio Lopez, sixième génération de caféiculteurs. La région de Santa Ana représente 32% de la production totale du pays. La plantation se situe entre 1200m et 1600m d’altitude et est divisé en deux grandes parties. La partie « basse », El Manzano, de 1200m à 1500m d’altitude et la partie « haute », La Cumbre, de 1500m à 1600m d’altitude. Au total, une superficie de 70 hectares de plantation sur un sol volcanique puisque la ferme est située à 16km du volcan Santa Ana, appelé aussi Ilamatepec en langue Maya.

Café du Salvador El Manzano

Emilio Lopez dirige l’entreprise salvadorienne Cuatro M depuis 2001, et possède l’un des plus beaux outils de production d’Amérique Centrale. Le beneficio incroyablement bien organisé est le point fort d’Emilio. Il contrôle parfaitement le process de traitement de ces cafés, et leurs qualités se ressentent en tasse. Emilio prône le fait que les caféiers ont besoin de soleil, il n’y a donc pas d’arbre d’ombrage. A défaut d’ombrage, il y a d’impressionnantes barrières aux vents qui protègent les plants de café.

Comme dans toutes les plantations de specialty coffee, les cerises sont récoltées de manière manuelle et sélective. Les cueilleurs passent donc plusieurs fois sur chaque caféier pour ramasser uniquement les cerises bien mûres. En procédant de cette façon, le producteur garantie une complexité aromatique plus grande ainsi qu’une homogénéité de tasse.

Départ d’El Manzano, avec regret, pour la suite du voyage à la recherche de café d’exception. Nous prenons donc la route direction la région d’Apaneca, qui représente 16% de la production totale du Salvador. Nous rencontrons Mauricio Salaverria, un expert en microlots, innovant dans les process de préparation des cafés et très soigneux. Mauricio nous a accueillis pour visiter une parcelle d’une des plus anciennes fermes du Salvador, Himalaya. Cette parcelle, Divisadero, est d’une superficie de 6 hectares et située à 1600m d’altitude. Mauricio, contrairement à Emilio, prône le fait que les caféiers ont besoin d’être protégés par des arbres d’ombrages. Ces arbres protègent les sols et réduisent le stress hydrique des caféiers. Divisadero possède un très bon terroir argileux et volcanique, les cafés produits sont souvent récompensés à la Cup of Excellence.

Nous clôturons notre voyage autour des cafés Grands Crus du Salvador par la visite d’une petite plantation. César Magna est le propriétaire de San Martin, plantation située dans la région d’Apaneca, Ataco. Tout comme Mauricio, César protège ces caféiers avec des arbres d’ombrages et des barrières aux vents. Il utilise principalement la variété Pacamara, qui se distingue par la grosseur des cerises.

Nos cafés salvadoriens

Retrouvez nos cafés du Salvador en paquets de 250gr ou en capsules compatibles. Dans la gamme Origines ou Cafés Rares, découvrez ces cafés de qualité dont nous avons une entière traçabilité. Le mélange Ilamatepec en compatible Nespresso® ou San Gabriel en grains, quelle que soit votre méthode de préparation, nous avons de quoi vous satisfaire.



Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *