La consommation du café dans le monde

Actualité café

Publié par Arnela le 13 décembre 2021
Partager

La consommation du café à travers le monde reste l’un des sujets les plus importants de notre actualité. En effet, le café est la seconde marchandise (produit alimentaire) le plus échangé au monde après le pétrole. On parlera de plus de 120 millions de personnes, regroupées en familles, qui vivent de la culture du grain. Pourquoi la consommation du grain est-elle devenue l’un des centres d’intérêt économiques, financiers et sociaux les plus discutés au monde ? Découvrons tout sur l’actualité du petit noir, qui remplit quelques millions de tasses par an.

La consommation du café et quelques chiffres

Nous venons de le voir. Le café représente la première marchandise exportée après le pétrole. Ce sont plus de 120 millions de personnes, souvent regroupées en famille ou en coopérative, qui travaillent le café sur toute la chaîne, notamment la culture, récolte, traitement et l’export. Ce sont également près de 500 millions de tasses qui sont consommées chaque année. En comprenant ces quelques chiffres, nous partons du principe que la consommation du café reste l’un des enjeux économiques et sociaux les plus importants de notre actualité.

La consommation du café prend son importance à la production

La production mondiale est estimée à plus de 100 millions de sacs de café vert chaque année. Les sacs de café vert se pèsent entre 60 et 69 kilos en jute, selon les pays producteurs. La plus grande section de production se trouve au cœur de l’Amérique du Sud, principalement au Brésil et la Colombie. Ils sont devenus, en 10 ans, les plus grands exportateurs du grain au monde. Bien que d’autres pays produisent du café à plus faible volume, notamment le Burundi ou le Rwanda, on parlera de 80% des pays qui dépendent de la culture du grain.

Petit détour sur le Pérou

Le Pérou garde une place chaude quant à la consommation du café. Au pays, le café reste l’un des produits agricoles les plus exploités, car il fournit d’excellents revenus. On y produit principalement de l’arabica sous différentes variétés comme le bourbon, caturra ou encore le catimor. Le principal pays acheteur du café de Pérou reste l’Allemagne, puis l’Amérique, et vient ensuite l’Europe. Le Pérou exporte ainsi près de 80% de sa culture à travers différents continents. D’ailleurs, parmi les 80%, on parle de plus de 20% du café exporté en « café de spécialité ».


Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.