Café d’Amérique du Sud, la parfaite sélection

Conseils d'experts

Publié par Arnela le 13 février 2020
Partager

Découvrez la belle sélection de cafés d’Amérique du Sud, particulièrement sélectionnés pour leur goût, typicité et arômes exceptionnels. Entre l’Equateur, la Bolivie, la Colombie et encore le Brésil, quel café vous fera-t-il succomber ? Tous à 100% Arabica, quel typique acidité vous fera aimer le café spécial ? Parcourons ensemble la belle sélection des Cafés Spéciaux dans cet article.

 

Bolivie Orgaanik 250G

La Bolivie produit du café bio et du café standard, mais au niveau de l’exportation, c’est l’un des pays les plus faibles. En effet, notre café Bio est si peu exporté en Europe qui en devient rare ! La Bolivie exporte principalement au Chili et pays voisin. Et même, le pays produit son café bio pour soi-même, pour consommer local et frais. Ils ont bien raison de s’en garder une part…

Que faut-il retenir sur ce grain exceptionnel ?

Il est de caractère suave, ce qui le rend très doux.

Le café est composé d’arômes exceptionnels de Banane et Citron.

Nous l’avons torréfié de façon « ambré » soit torréfaction moyenne afin de joliment équilibrer les arômes et saveurs pour obtenir un café corsé et doux à la fois.

Le café est jugé force 6/10 pour ses arômes exceptionnels et 3/5 quant à la force pour son caractère suave et corsé à la fois.

Le café Bolivie Bio est un 100% arabica et 100% café bio.

Il a été traité de façon lavée pour relever les saveurs acidulées.

 

Café d’Amérique du Sud, l’Equateur

Ferme appartenant à Arnaud Causse, Las Terrazas del Pisque est située dans une zone de conditions extrêmes pour le café entre 1800 et 2100 mètres d’altitude. Dans la région de Pichincha près de Quito, le climat du terroir de Vilcabamba est désertique, la température moyenne à Vilcabamba est de 25.7°C et les précipitations sont en moyenne de 192.4 mm.

La ferme fait 100 hectares et 50 hectares sont plantées de café. La région aride permet de produire du café uniquement grâce à un système d’irrigation qu’Arnaud a installé sur le sommet de la montagne. La ferme possède les mêmes variétés que Las Tolas. A côté de sa production de café, Arnaud produit également de la lavande dont il compte extraire l’huile essentielle et de la vigne. C’est donc un projet un peu fou !

La ferme, en plus de produire du café, produit également de la lavande, dont les but est un jour de faire de l’huile essentielle, ainsi que de la vigne.

 

Café d’Amérique du Sud, partons en Colombie

Las Violetas appartient au producteur Daniel Alejandro Cardona 26 ans et à son épouse Lina Isabel Castillon 21 ans. Et ce jeune couple a pris le contrôle de la plantation depuis 3 ans après de nombreuses années d’abandon. La zone était en conflit et les parents ont dût abandonner leur ferme afin de rester en sécurité. 

La ferme était consacrée à la production de café, et malgré les vestiges de l’ancienne plantation et de son infrastructure, le jeune couple a préféré repartir de zéro. En effet, les longues années de négligence de la plantation ont causé des dégâts et il valait mieux reprendre comme s’il n’y avait jamais eu de plantation de café par le passé. Avec l’aide de l’association des jeunes producteurs, (Jovcoffee), ils ont pu obtenir du soutien pour redémarrer cette nouvelle aventure avec la plantation de nouveaux caféiers. 

Bien qu’ils aient réussi à planter de nombreux arbres (environ 25 000), les problèmes rencontrés lors de la première récolte ont été liés à l’absence d’infrastructure adéquate à la transformation du café. C’est pourquoi, ils initient un travail expérimental pour créer différents procédés avec une petite infrastructure permettant de faire un café différenciant, un café de spécialité. C’est avec l’aide de Jovcoffee et de leurs voisins, qu’ils sont parvenus cette année à produire des microlots de process Honey et Nature.

Pour le process HONEY, les cerises mûrs sont récoltées pour mis à fermenter pendant 18h et le jour suivant, ils commencent à dépulper légèrement le café en utilisant le moins d’eau possible. Ensuite, ils le mettent à sécher pendant 15 jours avec le moins de lumière possible. 

 

Café d’exception, Brésil – Un café d’Amérique du Sud incroyable

Le projet Bob o Link est le projet de vie, mené par la famille Croce dans leur ferme Fazenda Ambiental Fortaleza. Ils aiment résumer ce projet au travers de la phrase suivante: « être une ferme durable, socialement, écologiquement et économiquement. Un modèle qui assure de la durabilité à l’individu, à la famille, au monde des affaires et à la société dans son ensemble ».

Ce projet est basé sur un système de polyculture durable, en agriculture biologique. Les fermes produisent du café de haute qualité, sous ombrage, mais également des fruits, légumes, du miel, du bois et des produits laitiers afin d’assurer des revenus diversifiés.

Pourquoi ce nom ? Le Bob-o-Link est un oiseau migrateur très touché par le développement des monocultures dans ses pays de résidence. Les fermes de ce projet étant des lieux de vie idéaux pour cet oiseau, il en devint également le symbole.

Pour devenir un producteur Bob-o-Link, les producteurs doivent respecter les règles suivantes:
– Planter des arbres d’ombrage pour les caféiers et pour la ferme
– Créer des canaux d’irrigation pour préserver l’eau
– Supprimer l’utilisation de fertilisants et pesticides chimiques
– Installer des lits africains & machines de triage dans les fermes
– Récolter sélectivement à la main
– S’intéresser à la dégustation et l’analyse sensorielle de leurs cafés
– Avoir des productions alternatives
– Installer des ruchers.

C’est la rencontre de Deneval Miranda qui a permis au projet Bob O Link de s’exporter sur le terroir de Caparao.

Situés sur la Cordilheiras do Caparaó, sur le versant nord-est des montagnes du Pico da Bandeira. Chef de file dans sa région, Deneval est un fédérateur qui a su rassembler les gens autour du projet Bob O Link de la famille Croce. Plus de 40 fermes dans son voisinage immédiat se sont ralliées à son projet de produire des cafés Bob O Link.

L’année dernière, environ 2 conteneurs ont été exportés, avec des lots se réduisant parfois à 5 sacs, ce qui demande un travail de sélection très important.

La récolte à FAF a lieu de juin à septembre et à Caparaó de juillet à novembre, ce qui permet de bénéficier de cafés Bob O Link durant toute l’année!
Les cafés sont récoltés manuellement et séchés sur lits africains durant 20 jours.

 

Alors, quel est votre Café d’Amérique du Sud préféré ?

 


Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *