La filière du café en Colombie, Catalina Vasquez… Hajreta vous dit tout !

Actualité café

Publié par Arnela le 18 octobre 2018
Partager

D’ailleurs, c’est à ce moment que les petits paysans indépendants entreprenne la culture du café et qu’il devient un produit très important d’exportation. Son histoire continue jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, les cultures visent précisément les départements d’Antioquia, de Tolima et du Caldas. Au début des années 1930, le pourcentage de café produit au niveau national grimpera à 47% dans la région qui sera nommée « l’éjecter cafetero ».

Lors de cette période, la Colombie se placera deuxième exportateur mondial de café après le Brésil.

Suite à « La Violencia » qui perturbe le pays de 1948 à 1960, la Colombie subit quelques dérèglements  comme le retard technologique, le vieillissement des plantations, l’absence de productivité et les grandes étendues de ses cultures. Alors, il introduit des améliorations techniques, la toute première innovation est la prise du café « caturra » pour ses critères de croissance ainsi que sa meilleure productivité.

Après 1975, l’expansion du café, intitulé « bonanza cafetera », donne l’opportunité aux producteurs d’obtenir des revenus importants et peuvent, par la suite, investir beaucoup plus dans leurs plantations ainsi que dans leurs logements.

Après les années 1980, l’économie controlée du café reste très présent, de plus, le pays affronte plusieurs crises, notamment en raison d’une politique de « libre-échange » (dont le prix du café devient sujet de réflexion). Il y a également des maladies qui se propagent et affectent les plantations comme « la rouille du caféier ».

En 1999, la Colombie perd sa deuxième place de producteur de café, dont le Viêt Nam en bénéficie.

Le café reste cloué dans la culture colombienne et se place en troisième rang des pays producteurs en décembre 2014 après le Brésil et le Viêt Nam. La Colombie produit principalement la variété « arabica », elle en est le deuxième producteur mondial à la suite du Brésil avec 12,5 millions de sacs, soit 750 millions de kg.

Un pays producteur de café, aussi fort et de grande qualité que les autres…

Saviez-vous que la première fois que la Colombie, plus précisément dans la ferme d’Antioquia chez Catalina Vasquez, le café voit le jour il y a 180 années ? Avec plus de 128’000 hectares, la Colombie, soit Antioquia est la plus grande zone de production de café vert. Il y a différents climats dans cette région, ce qui est favorable à la production de cafés toujours de plus en plus spéciaux. Aujourd’hui, nous expérimentons le café vert Lavé de Catalina Vasquez.

Région d’Antioquia

Nous rappelons que notre café provient de la région d’Antioquia. Cette petite région se situe dans une municipalité au sein de Ciudad Bolívar, au cœur de toutes les montagnes. Plusieurs fermes de producteurs de café se trouvent dans ces altitudes.

Catalina !

Notre petite productrice de café en Colombie s’appelle Catalina Vasquez. Elle a 3 fermes : La Colombia, La Gabriela (cette ferme a été nommée en l’honneur de sa grand mère), et La Rosa. Ses fermes sont situées en Colombie, plus précisément à Antioquia. Sa famille est dans le monde du café depuis 4 générations. Elle est elle-même la 4ème génération, et la seconde femme, après sa grand mère, à travailler dans cette entreprise. Elle travaille principalement avec sa famille, notamment avec son père. Ils sont également en relation avec quelques partenaires extérieurs.

Pendant la saison des récoltes, qui est de Septembre à Janvier, ils ont environ 150 personnes qui travaillent à la ferme. Beaucoup d’entre eux sont des cueilleurs de cerises de café, puisque chez eux les récoltes se font uniquement à la main. Ils produisent plusieurs variétés comme les suivantes : Caturra, Castillo, Maragogype, Geisha, Pacamara, Java, Bourbon. La récolte principale se passe entre Septembre et Janvier, puis, ils effectuent une petite récolte à la fin du mois de Mai et à la fin du mois de Juin. Cette petite récolte se nomme « Mitaca ». Ils peuvent expliquer l’existence de ces petites récoltes du fait de notre proximité avec la forêt tropicale, ce qui engendre énormément de pluie tout au long de l’année. Toute cette pluie permet donc aux caféiers de fleurir davantage et nous permet donc de récolter plus de cerises. Ils produisent autour de 2000 sacs de cafés.

Ils utilisent les 3 process différents : lavé, honey et nature. D’ailleurs, en ce moment nous sommes entrain de mettre en place quelques installations à la ferme, afin d’expérimenter d’autres process, comme la macération carbonique et la fermentation. Ils exportent principalement en Corée, et aussi vers Taiwan. Ils exportent aussi vers quelques pays d’Europe et d’Amérique du Nord. Catalina était également présente au World Of Coffe Amsterdam 2018. Ils ont l’habitude de se rendre aux expositions de la SCA – Specialty Coffee Association, aux USA et en Corée.

Catalina aime énormément de choses dans son métier comme :

  • Pouvoir perpétuer ses traditions familiales.
  • Représenter et valoriser les ressources naturelles de la Colombie.
  • Travailler au contact de la nature, ce qui l’aide à mieux se comprendre et à vivre à son rythme.
  • Avoir la possibilité d’être en contact avec des gens à l’autre bout du globe, ce qui lui apporte une ouverture d’esprit plus large.
  • Pouvoir aider les locaux de ma terre d’origine.

Ce qu’elle aime moins dans sont métier est que la communication est parfois un énorme challenge, à cause du décalage horaire et des langues parlées différentes. Ce n’est pas quelque chose qu’elle déteste, mais c’est un gros challenge.

Sa spécialité de café préférée est la variété Bourbon, surtout en café filtre le matin. Mais elle aime aussi l’Irish Coffee.

Le café en un mot pour elle est « Life, Family » – La vie, la famille.

La FINCA Colombia, celle avec qui nous collaborons désormais, est une ferme de 52.3 hectares. Cela représente environ 1500 sacs de cafés verts par année. Catalina, petite productrice très investie et toujours à l’écoute pour toute modernisation, aide, sociale, innovation et autres, nous partirons bientôt la rencontrer pour effectuer un merveilleux voyage au sein de sa Finca.



Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *