Le café variété Geisha du Panama, Cru de luxe

Actualité café

La variété Geisha, qu'en est-il de ce produit luxueux, Grand Cru de luxe ?

Publié par Arnela le 25 octobre 2018
Partager

Au caractère intense et aux arômes parfumés de mûres noires et fraises à la fois, notre café Geisha a été torréfié dans notre atelier de Torréfacteur. Cultivé en 2018 au Panama dans la région appelée Chiriquí dans la plantation d’Arturo Klein Mil Cumbres, ce café provient de hauts plateaux : Oui, il est cultivé entre 1’600 et 1’900 mètres d’altitude sur un sol volcanique qui va permettre de ressortir toute la complexité de ce café de luxe.

Cerises rouges, elles sont en principe récoltées entre janvier et mars. Il s’agit de la période de récolte dans la région de Mil Cumbres. Café lavé, il a été luxueusement entretenu à l’eau de source provenant du volcan Barú. Le petit plus de ce café ? Pas d’ombrage de l’Homme : Les nuages font l’ombre à ces plants : cela ralentit la pousse de nos cerises et ainsi ces derniers prennent un temps supplémentaire à mûrir ce qui rendra le goût en tasse complexe.

C’est grâce au café Geisha du Panama que nous commençons à comparer le café et le vin : deux produits de luxe produits de façon différente mais détenant une complexité aromatique à envier. Grâce au concours du café, le Geisha du Panama a été élu le meilleur café : il garda son titre pendant trois ans consécutifs, en 2004. Bien avant cette belle compétition, le Geisha du Panama avait déjà emporté des compétitions internationales en raison de sa luxueuse complexité.

Geisha, Geisha, Geisha…

L’arbre du Geisha est l’Abyssinie. Les premières cerises de cette magnifique variété ont été découvertes en 1931. Geisha est le nom d’une montagne en Ethiopie, donc non, ce n’est pas au Panama qu’elles ont été connues. L’an d’après, c’est le Kenya qui décide d’en planter, puis l’Ouganda et la Tanzanie. C’est seulement vingt longues années plus tard que le Costa Rica décide d’en faire une variété dans le pays. A ce jour, l’arrivée du Geisha au Panama est encore inconnue…

Le Geisha au Panama

Près de trente années après, dans la région de Chiriquí, là où se trouve Arturo Klein, une vague de pluie détruit quasiment toutes les plantations de café : La Hacienda que nous suivons avec notre projet social fût inondée et s’est vue perdre une grande partie de sa plantation de café. Le planteur de l’époque de la région de Chiriquí ne voulait pas risque à nouveau une perte de produit. Il décide de replanter du café : nous savons qu’un arbre met 5 ans au total pour avoir le 100 % de sa valeur avec cerises comprises. Donc, il décide de planter des arbres beaucoup plus robustes. C’est ainsi que l’arbre Geisha fût planté pour protéger les autres arbres, mais il s’avère que notre magnifique variété Geisha est en réalité une plantation de luxe, arbre grand produisant des cerises de café de haute qualité. En goûtant cette variété : nous avons des notes aromatiques bien différentes des autres cafés ; nous avons une fin de bouche extrêmement complexe quasi indescriptible…

Actuellement

Aujourd’hui, le Geisha est planté dans plusieurs pays producteurs de café, mais c’est au Panama qu’il trouve réellement sa place. Atmosphère tropicale, temps chauds puis averses de pluie à la fois : La variété Geisha subit plusieurs températures. C’est ainsi que sa complexité prend forme. Actuellement, le Geisha est encore au cœur des discussions des spécialistes de café : En effet, bien que notre Geisha, Cru de Luxe, fût expliqué comme un produit de très haute spécialité produit en quelques dizaines de kilos de café vert, les chercheurs ne sont pas encore satisfaits des informations reçues quant à la variété. Effectivement, cette variété serait bien plus à exploiter à ce jour avec nos technologique du 21e siècle. Qu’en pensez-vous ?



Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *