Pays producteur de café : Le Brésil – Caféiculture, histoire

Actualité café

Tout le monde le sait : le Brésil est le premier pays producteur de café au monde. L’histoire de ce géant du café, qui fournit le monde entier en majorité, et qui se fournit lui-même. Le Brésil, producteur, exportateur et consommateur, nous avons ici le noyau de la production du café mondiale.

Publié par Arnela le 8 février 2019
Partager

Le Brésil est bien-sûr connu pour le football, les traditions, les fêtes, les danses de culture, mais pour le café aussi. En effet, puisque le Brésil se trouve en plein cœur de la ceinture du monde du café, il en devient ainsi le pays producteur numéro 1. Non seulement il s’agit du pays producteur N°1, mais il s’agit également de l’exportateur principal au monde.

En chiffres, le Brésil produit 35% de la production mondiale de café avec des prix de vente de café vert incontestablement fous. En baissant leur prix ainsi, les autres pays producteurs se voient descendre légèrement de l’échelle des producteurs en tête.

L’histoire du café au Brésil : le producteur mondial

Il y a tout juste 100 ans en arrière, le Brésil était connu pour le café. Bien qu’aujourd’hui le Brésil ait changé ses tactiques de production de café, ce ne fut pas pareil à l’époque. En effet, le Brésil produisait la quantité pour fournir le monde et non la qualité. Les cafés brésiliens se trouvent en moyenne altitude et sont donc plus accessibles en termes de quantités. A noter que plus nous montons en altitude pour la récolte, moins nous aurons de quantités : cela s’appelle le café de spécialité, café microlot et café rare. Aujourd’hui, le Brésil revient sur ses méthodes de travail du café vert et proposent diverses variétés de productions : Il existe toujours le café Arabica de basse altitude et moyenne altitude récolté pour la quantité et non pour la qualité. Le Brésil connaît également ses petits producteurs placés en très haute altitude : Ces derniers vont se concentrer sur le café exceptionnel, le café rare, le Grand Cru de haute altitude unique en son genre.

L’exportation du café vert du Brésil

Il n’est pas simple de passer de la production à l’exportation. Le Brésil s’est vu là un réel défi lorsqu’il a fallu distribuer ces fèves de café vert au reste du monde. Ce pays y voit tout une logique et logistique afin d’exporter son café aux populations : Il va passer par le port de Santos. Aujourd’hui, il s’agit du même port ! Le Brésil exporte son café depuis le port de Santos depuis plus de 240 années consécutives. Effectivement, avoir une procédure de travail permet d’améliorer la productivité et la qualité de la quantité exportée avec un suivi irréprochable.

A noter que le Brésil n’exporte pas seulement du café depuis ce beau port. Il va également avoir de la logistique d’envoi pour le sucre, le soja, des jus de fruits comme l’oranger et le charbon.

Caféiculture au Brésil : Comment cela se passe-t-il ?

Comme dans chaque pays, certaines terres sont plus favorables quant à la pousse de café. Depuis le début de la caféiculture au Brésil, nos amis brésiliens produisent au sein de l’Etat Minas Gerais majoritairement. En effet, plus de 50% de la production totale du pays se réalisent au sein de l’Etat… On vous laisse imaginer la quantité de café vert réalisée…

Le café s’est propagé au sein du pays : De plus en plus de villes tentent la production de café, dont la plus récente qui est la ville de Cerrado. En effet, belle réalisation puisque Cerrado dispose de conditions climatiques idéales et un terroir d’exception et très riche pour la production de café vert. Le terroir étant très plat au sein de Cerrado, les producteurs vont investir dans des machines de production « de récolte » afin de récolter les cerises de café vert de façon industrielle  et ainsi investir dans la productivité. Ces machines étant autonomes, elles n’ont aucune dépendance à l’eau, qui est donc économisée à 100%. Nous avons donc une ville de production de café dotée de machines très technologiques et à la fois responsable offrant un café dans une tasse très équilibrée.

Production 100% indépendante

Le Brésil a choisi la façon simple : Ils produisent et en consomment. En effet, ils économisent le transport, l’énergie, et ne polluent pas puisqu’ils consomment local. Les Brésiliens vont piocher dans leurs propres productions et déguster leur propre café avec plus de 50% de la production. Le Brésil est donc un pays producteur 100% indépendant, riche en culture et en production, riche en autonomie en consommant sa propre production.

 

En résumé, le Brésil c’est :

Le pays producteur mondial

L’exportateur de café mondial

Le producteur et exportateur entièrement autonome consommant son propre café

Doté de machines de haute technologie pour une meilleure productivité dans les plantations

Des milliers de petits producteurs, souvent regroupés en coopérative pour travailler ensemble !

 

En cliquant ici, venez découvrir tous nos cafés du Brésil – Cafés très fruités, sans amertume, tasse équilibrée…



Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *