Caféiculture au Vietnam

Actualité café

Publié par Arnela le 29 août 2019
Partager

La caféiculture au Vietnam ? L’exportateur, le producteur, cultivateur ? Découvrez l’histoire et la culture du pays en matière de café.

Vietnam, mondialement

En moins de 30 années à compter d’aujourd’hui, le Vietnam se voit détrôner toutes les places des plus grands producteurs et arrive à se classer juste après le Brésil qui reste le numéro 1 en raison de ses grands terroirs, vastes et équilibrés pour la production. Le Vietnam se classe facilement en seconde ou troisième position. Cependant, on parle de « café ». Si on se penche sur la production de café Robusta, le Vietnam restera l’exportateur Numéro 1 dans le classement.

L’après-guerre Vietnam

Pays déchiré par la guerre : L’Etat du Vietnam n’avait pas dit son dernier mot. Afin de montrer ses forces, le Vietnam n’a pas attendu afin de se reconstruire, en commençant par la restructuration de l’économie qui était principalement basée sur le café et la production. La progression du pays à l’après-guerre impressionne, qui nous amène à comparer le café vert à de l’or vietnamien !

Vietnam et le café, après la guerre

L’après-guerre a été un réel bouleversement pour le pays qui a vu ses habitants fuir afin de vivre dans les hauts plateaux. Sur place, ils découvrent la caféiculture qui les incitent à produire. A ce jour, les producteurs d’autrefois sont les mêmes d’aujourd’hui… Une question de famille, de générations. NB : La culture du café, ayant été le point principal abordé par l’Etat du pays, s’est vue détrôner la culture des haricots, maïs et pommes de terre. En effet, ces dernières cultures se retrouvent complètement à zéro au profit du café. Les paysans installés dans les hautes terres réalisent que la culture du café est plutôt facile à gérer, même dans son jardin : Cela joue d’une manière importante dans l’économie du pays : de plus en plus de petits producteurs pour un développement à l’international.

Vietnam et les prix du café qui fluctuent

Les jours de pluie… le salaire au Vietnam ? Comme dans chaque pays producteur, le café devient la source principale de revenu chez les paysans. Le prix du café à la bourse fluctuant sans cesse, c’est aussi les salaires qui changent. Comment y faire face ? Dans la mesure du possible, les Cafés Trottet achètent directement au producteur qui indique son prix à chaque récolte (Carole Zbinden). Nous nous mettons également en relation avec les coopératives, où celles-ci garantissent un prix au producteur en fonction de la qualité du café : prix d’ailleurs stable.


Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *