Les secrets du café

Publié par Fanny le 13 septembre 2017

A la douche les grains de café ! Tout sur le traitement lavé


Partager

traitement lavé

Le process lavé ou voie humide a été inventé car le process nature ne pouvait pas être réalisé dans tous les pays producteurs à cause de l’humidité de certaines régions.


Le traitement lavé

Cette méthode de traitement comprend plusieurs étapes après la récolte des cerises. Tout d’abord, les cerises de café sont triées puis dépulpées.

Lors du tri, les cerises sont séparées de la terre, du sable, des feuilles, des branches et des petits cailloux. Les cerises arrivées correctement à maturation sont ensuite aspirées pour aller au dépulpeur. Pour un café de qualité, il est indispensable de trier les cerises afin d’obtenir un café homogène et sans défauts. La phase de dépulpage consiste à retirer la pulpe des grains à l’aide de courant d’eau.

Viens ensuite la phase de fermentation qui peut durer entre 12 et 36 heures selon le choix du producteur, des conditions climatiques et l’avancement de la récolte. Pendant cette fermentation, les grains sont plongés dans des grandes fosses en ciment d’eau pour ensuite être lavés également à l’eau. Le but est d’ôter le mucilage des grains de café. Le mucilage est une petite peau qui enveloppent les grains et composé de sucre.

Une fois la fermentation terminée, les grains enveloppés de leur parche sont séchés sur patio ou lit africain à la chaleur du soleil ou mécaniquement. Cette étape importante va fixer le taux d’humidité contenu dans le grain. Chaque producteur a un taux d’humidité à atteindre en fonction de son savoir-faire et connaissances.

Un fois séchés et le taux d’humidité atteint, les grains passe dans une décortiqueuse afin de retirer la parche. Nous avons donc notre café vert, qui sera une nouvelle fois trié et classé afin de définir différents lots.

Ce traitement lavé, appelé aussi fully washed, sera un café vif, fruité et équilibré et développera des notes d’agrumes.

Parmi nos différentes gammes, nous vous proposons différents cafés au traitement lavé, notamment le Gisuma du Rwanda aux notes fruitées combinées à une intensité qui s’équilibre parfaitement pour un espresso à une fin de bouche riche et aromatique. Egalement pour l’espresso, nous vous présentons un Nicaragua issu de la plantation Buenos Aires dans la région de Dipilto. La variété particulière de ce café, Maragogype, nous offre de gros grains aux notes gourmandes de noisettes et de pain d’épices.

Issu de la même plantation que le Maragogype, nous vous conseillons le Maracaturra pour les amateurs de Slowcoffee. Variété botanique hybride entre le Caturra et le Maragogype, le Maracaturra est un café très fruité aux notes de fruits des bois et exotiques. Un délice en Chemex !

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *