Cultiver du thé biologique

Thé

Publié par Arnela le 14 septembre 2021
Partager

Cultiver du thé  biologique exige un savoir-faire unique sur le terroir, avec tant de précautions à la fois. Consommer un thé BIO, c’est s’engager à le boire en paix et en respect avec la nature et l’environnement. Qu’en dites-vous ?

Un sol biologique, un sol spécifique

Saviez-vous que les théiers (arbres à thé) ont besoin d’un sol spécifique, bien adaptés à eux ? C’est pourquoi, on parlera d’un sol acide, meuble, riche en acide phosphorique, potasse et azote. C’est ici qu’ils se développeront à leur maximum. Dans les jardins de thé biologiques, on parlera de sols exceptionnels, où les engrais sont à 100% interdits

Cultiver du thé biologique, c’est s’engager à respecter les conditions climatiques, d’une altitude et de l’arrivée d’eau. Dans les jardins biologiques, les théiers se développent volontiers sur des terroirs en pentes. Cette méthode de développement permet aux eaux de s’écouler facilement sur toute l’altitude, nourrissant ainsi tous les sols.

Les jardins biologiques sont souvent situés entre 1’000 et 2’000 mètres d’altitude, car l’altitude les protègent des hautes températures, favorisés par des vents réguliers. Une température régulière et stable d’une moyenne de 20°C est exigée, car en-dessous de 5°C, l’arbre à thé ne survit pas.

Un écosystème sain pour cultiver du thé biologique

Comme les jardins de café, les jardins de thé biologiques font face à de nombreuses maladies du théier, sur tous les types d’altitude. Les parasites et maladies sont bien nombreux, c’est pourquoi, les jardins biologiques internationaux misent sur une biodiversité et écosystème surveillé, naturellement. D’autres familles d’arbres ou encore des arbres fruitiers viennent habiter et s’épanouir avec les théiers pour favoriser une biodiversité dite de « campagne ».

Les différences entre une culture conventionnelle et culture biologique

Afin d’enrichir les sols, on autorisera les engrais uniquement organiques comme le compost. Aucun autre engrais n’est autorisé dans les jardins biologiques, afin de garantir un développement 100% naturel des théiers. De plus, le désherbage ne se fera pas à la pelle ou à la machine : dans un environnement biologique, celui-ci s’établit par les mains de l’homme : manuellement. Les résidus autre que le thé autour du théier seront ramassés, morceaux par morceaux, afin de ne pas perturber la croissance du théier.

Pourquoi ne pas utiliser des pesticides ou engrais chimiques pour cultiver du thé biologique ?

En bannissant ces méthodes de culture, on permet la préservation de l’environnement, de l’homme, de la biodiversité et de nos petits producteurs. Il est important de consommer bio dans une culture comme la théière. Pourquoi ? De la récolte des feuilles de thé, au séchage puis à notre consommation finale, les feuilles de thé ne sont pas rincées avant leur infusion. On saute cette étape afin de préserver toutes les vertus. Cependant, les pesticides et engrais resteront donc en contact avec notre consommation de thé quotidienne.

Cultiver du thé biologique permet de préserver la santé des fermiers, tout en protégeant la pollinisation et l’enrichissement des sols avec des engrais 100% naturels.

 


Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *