Cultiver du thé en Suisse, est-ce possible ?

Thé

Publié par Arnela le 15 septembre 2021
Partager

Cultiver du thé en Suisse, est-ce possible ? La plante qui nous offre du thé est le « Camellia Sinensis ». Elle est connue pour se développer naturellement sur les sols qui lui sont compatibles, mais pas en Suisse, France ou pays voisins. C’est plutôt dans les régions tropicales que le thé a trouvé son terroir idéal, en belle altitude. Existe-t-il des solutions drastiques pour faire pousser du thé en Suisse, dans nos belles régions ? Découvrons un thème plus que d’actualité, mettant en valeur la culture d’une boisson aussi consommée que le café et l’eau.

Cultiver du thé en Suisse, la science qui répond à la question !

Cultiver du thé en Suisse est peu probable. En effet, pour produire 1 kg de thé séché, on parlera de récolte de 4 à 5 kilos de feuilles fraîches. Planter un petit arbre Camellia Sinensis dans son jardin n’offrira pas la quantité de feuilles nécessaires.

De plus, la température parle d’elle-même : un théier se sentira beaucoup plus à l’aise dans des altitudes qui connaissent plus de 20°C chaque jour. Or, en Suisse, nous pouvons connaître 4 saisons en un seul jour.

Cependant, en respectant les conditions climatiques du théier, il est possible de le cultiver. Découvrons comment !

Cultiver du thé en Suisse (un théier) nécessite une étape parmi ces trois :

Faire germer une graine du théier

Bouturer l’arbre du thé

Acheter un théier déjà mature

Découvrons les trois étapes :

Faire germer une graine du théier

Pour cultiver du thé en faisant germer une graine, il suffit d’en acheter auprès de fleuriste spécialisé. Le concept consiste à préparer un pot à arbuste humide, en plantant les graines à un ou deux centimètres de profondeur. La graine est en forme de « pic » : ce pic doit être planté vers le bas pour faciliter le développement de l’arbuste. Cette étape est la même que celui du producteur, il faudra donc veiller à avoir du soleil et de la bonne chaleur. L’étape de la germination dure 20 jours, période à laquelle il est important d’avoir les conditions climatiques idéales, parfois allant jusqu’à 50 degrés.

Bouturer l’arbre du thé

Cette étape consiste à bouturer l’arbre du thé déjà pré-développé. Cependant, l’inconvénient de cette étape par rapport à la première est la qualité des racines du théier. Elles seront moins qualitatives. L’arbre résistera donc moins aux variations des degrés.

Acheter un arbre à thé déjà mature

Certes, il s’agit d’un investissement important pour le consommateur, mais cette étape vous évite de faire germer les graines et ainsi d’avoir de grandes températures pour le développer. Un théier mature pourra être planté dans un jardin, balcon et même à l’intérieur de la maison ou de l’appartement.

NB : Tout comme la tomate, la salade ou d’autres fruits et légumes, le théier nécessite beaucoup d’apport en lumière, chaleur et eau durant tout son développement, jusqu’à la cueillette finale des feuilles.


Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *