Récolte du café et méthodes

Actualité café

Récolte du café : quelles sont les méthodes utilisées pour récolter plus facilement les cerises de café arrivées à maturité ? Quelles sont les astuces des pays producteurs ? Nous en discutons ci-dessous.

Publié par Arnela le 8 août 2019
Partager

Description récolte du café

La récolte du café démarre lorsque la cerise a perdu sa couleur verte et vire à l’orange, rouge, jaune. La floraison dure 9 mois, mais la période de récolte est différente d’un pays à l’autre en raison de différentes conditions climatiques. Selon les variétés, il y a également une seule récolte par an. Dans tous les cas, la récolte doit avoir lieu, mais comment ? Il existe trois procédés : le picking, égrappage, et la récolte à la machine industrielle. Quelles sont les différences ?

La méthode Picking

La méthode du Picking est conçue pour récolter sélectivement les cerises mûres. Il s’agit donc d’un travail purement manuel fait par les saisonniers. Elle consiste à cueillir à la main les cerises une par une en sélectionnant uniquement celles qui sont bien arrivées à maturité. Le mûrissage d’une cerise influence beaucoup le goût du café, la qualité. On ne se rend que très peu compte que lors de la torréfaction de ces grains de café verts, les faux goûts sont décelés. Il est donc important de respecter la méthode du picking en sélectionnant les fèves prêtes à être arrachées des branches. Cette méthode de travail est conçue spécialement pour les Cafés de spécialité de haute altitude car d’autres méthodes plus industrielles sont moins accessibles en hauteur et en raison des pentes de plantations.

A noter que cette étape de préparation de cerises nécessite beaucoup de main d’œuvre en raison du travail manuel, donc le café est plus cher.

Découvrez la gamme Cafés Rares qui vous présente les Cafés sélectionnés à la méthode Picking.

La méthode Egrappage

Cette méthode est tout aussi manuelle, mais n’est pas l’exact même procédé. En effet, l’égrappage consiste à sélectionner une branche entière et y arracher toutes les cerises se trouvant dessus. C’est l’œil qui devient experts : une branche couverte de cerises rouges et alors égrappée. Bien entendu, les cerises ne seront pas toutes au même niveau de mûrissage, même couleur. Il existe alors une étape finale après avoir récolté de cette manière. Avant de préparer le café pour les traitements, le café est une dernière fois trié manuellement, une à une. Les cerises moins mûres et vertes étaient autrefois jetées dans les forêts car inutilisables. Désormais, les petits producteurs des hauts plateaux comme Carole Zbinden ont trouvé des méthodes incroyables et utilisent les cerises arrachées et non arrivées à maturité comme compost !

La méthode industrielle

La méthode industrielle doit s’établir sur un sol plus ou moins plat pour pouvoir laisser place à la machine de récolte. Celle-ci consiste à passer entre les caféiers afin d’arracher et aspirer les cerises de café. Cette méthode peut être utilisée dans les moyens plateaux (environ 800-1000 m d’altitude). Les cerises arrachées non mûres sont aussi désormais mises dans le compost pour les futurs caféiers, donc rien n’est gaspillé. Cependant, autrefois, il ne s’agissait pas uniquement de pertes de cerises vertes. Les machines avaient également ce défaut d’arracher les branches voire l’arbre entier, ce qui nuisait à l’environnement. Aujourd’hui, toujours dans l’innovation, les pays producteurs équipés de machines utilisent les arbres arrachés, branches et feuilles comme bois afin de chauffer les machines de traitement et de lavage. Sympa non ?

Et vous, quel moyen de récolte semble-t-il être le mieux pour les pays producteurs ?



Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *