Le métier d’exportateur de café

Conseils d'experts

Publié par Arnela le 18 mai 2020
Partager

Qu’est-ce qu’un exportateur de café ? Récemment, nous avions traité le sujet de l’importateur de café. Le terme « exportateur » peut signifier de nombreuses choses au sein d’un pays producteur de café. Un importateur jouera plus le rôle d’un « voyageur au cœur du terrain » pour créer des liens avec les familles productrices. Cependant, le rôle d’un exportateur est complètement différent et ne connecte pas le relationnel. Il joue en effet un rôle économique important pour le domaine du café. A travers notre article, découvrez ce qu’est un exportateur, son métier, les tâches principales.

 

Pays exportateurs – exportateur de café

Tout d’abord, avant de discuter du terme spécifique « exportateur », retenons une information indispensable : un pays peut être exportateur. D’ailleurs, 80% des pays producteurs sont exportateurs, puisque le café est consommé à travers le monde entier. D’autres lieux le sont moins, comme l’Australie, l’Amérique. En effet, certains pays produisent que de très faibles quantités pour l’exportation. Ils consomment donc le café local. On parlera ainsi de 90% d’exportation de café en Amérique Centrale, notamment du Brésil qui reste en première position mondiale. Ces exemples de pays ne voient aucun intérêt à fermer le commerce d’export : en effet, il s’agit de leur moteur économique principal et indispensable. Si nous résumons bien, si le commerce du café devenait à être interdit, la majorité des pays américains producteurs verraient leur économie tomber de haut.

 

Exportateur de café, la définition propre

Un exportateur de café se verra responsable de toute la partie administrative relative au commerce du café. Il s’occupera de toute la partie de l’export ; soit du café vert, de la légalisation, des diverses autorisations, des documents d’exports. Il s’agit de l’étape finale qui mène à la livraison du café jusqu’au torréfacteur. Si nous prenons l’exemple du café de Carole Zbinden au Costa Rica, une fois le prix fixé par Carole, nous devons passer par un exportateur de café légal et certifié du Costa Rica pour pouvoir importer le café en Suisse. Dans la plupart des pays, la procédure est la même et est très stricte. Dans d’autres pays, le rôle d’un exportateur varie.

 

Plusieurs tours dans sa poche !

Dans certains pays producteurs, l’exportateur de café jouera des rôles différents. Par exemple, au Guatemala, nous parlerons d’un exportateur de café responsable d’une partie de production. En effet, il peut également être responsable de la station de lavage, séchage ou décorticage. Le rôle d’un exportateur de café vari en fonction du terrain. Non seulement il est à la tête d’une étape importante du café, mais il doit également être vigilent à la qualité du café. Avant de présenter son café à l’export pour les torréfacteurs, l’exportateur contrôlera la qualité des produits pour livrer chose promise.

 

L’étape finale

Après avoir contrôlé le café, établi les documents nécessaires, c’est l’étape finale qui sera importante : le café vert préparé en sac de jute pour l’export. Chaque sac sera parfaitement pesé pour avoir en moyenne 69 kg par sac. Et le café est enfin prêt pour l’export !


Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *