Café du Vietnam : pourquoi l’aimons-nous autant ?

Actualité café

Publié par Arnela le 14 juillet 2020
Partager

Le café du Vietnam est un produit très particulier au niveau du goût. La culture sur place est très riche et vivante. Forte caféiculture, la population ne parle que d’elle sur place, autour d’un bon café. Pourquoi l’aimons-nous si fort ? Quelle est la petite histoire du café vietnamien ? Quelles sont les particularités ? Nous vous expliquons tout en détail en passant par la découverte du grain vietnamien, puis l’économie du pays, sans oublier toutes les spécificités d’une culture de Robusta. Nous vous ajoutons un petit plus dans notre article de blog du jour ! On vous explique la culture de dégustation du café au Vietnam. Un délice que vous n’êtes pas près d’oublier…

 

Culture du café au Vietnam

Le café du Vietnam est une vraie passion sur place, peut-être même plus que sur d’autres terroirs. Souvenons-nous, ce sont les Français qui ont introduit les premiers plans de café au cœur du Vietnam. C’était au 19e siècle. A cette époque, le café était déjà beaucoup consommé. D’ailleurs, durant les périodes de colonisations, les Français ne pouvaient pas se passer de leur café, c’était comme une tradition quotidienne. Les sols fertiles et les conditions climatiques idéales sur les hautes terres à plus de 600m du niveau de la mer offraient un cadre idyllique pour la culture du café au Vietnam.

 

Le café du Vietnam et l’économie

La guerre du Vietnam dans les années 70 n’a pas beaucoup aidé l’économie du pays. Cependant, la culture du café était là pour aider le pays en crise. En effet, le pays était surendetté à l’étranger. Il trouve alors une solution de règlement de dettes par l’export du café. C’est à ce moment-là que le pays se libère de la crise et devient le deuxième producteur mondial de café après le Brésil. A ce jour encore, le café vietnamien est consommé à travers tous les pays.

 

Café du Vietnam et Robusta

La majorité des producteurs du Vietnam misent sur la culture du café Robusta, espèce beaucoup plus résistante et beaucoup plus adaptée aux sols fertiles du Vietnam. La récolte des grains robusta s’effectuent entre 6 à 8 mois sur les terres vietnamiennes. Saviez-vous que la culture du robusta offre un rendement 5x plus important que l’arabica ? L’arabica connaît principalement la sensibilisation et les maladies du caféier, dérangées par les conditions climatiques variables. On dit du café Robusta du Vietnam qu’il offre des belles notes de dattes et chocolat noir, de quoi se préparer un bon espresso intense.

 

Comment se boit-il sur place ?

Comme ils sont les principaux producteurs du café Robusta, les Vietnamiens mettent à l’honneur la qualité du grain robusta par l’infusion d’un café bien corsé. De plus, les Vietnamiens adorent boire leur café accompagné de lait et sucre, tout en passant par une infusion à filtre.

 

La différence en Europe

Le café du Vietnam n’est pas consommé pur, en raison de sa forte teneur en caféine et ses arômes forts et corsés. Le Vietnam est plutôt utilisé pour réaliser des assemblages de cafés pour offrir un blend idéal de robusta et arabica.


Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *