Las Violetas Estate, un café d’Antioquia

Actualité café

Publié par Arnela le 30 juillet 2020
Partager

Las Violetas Etate, une plantation de café de spécialité mise à l’arrêt durant de longues années. En effet, cette ferme caféière a été tristement abandonnée par les premiers propriétaires en raison de conflit. En effet, la Colombie vit, selon les zones, des situations conflictuelles. Il devient parfois difficile pour certains propriétaires donc producteurs de rester sur les lieux en tenant compte de ses risques. Qu’en est-il de Las Violetas aujourd’hui ? Comment la ferme a été reprise et par qui ? Découvrons toute l’histoire d’une belle ferme reprise avec soin. Vous allez apprécier le café d’Antioquia…

Jusqu’en 2014, Las Violetas

La ferme Las Violetas a été abandonnée par les producteurs jusqu’en 2014, car même actuellement, la Colombie peut vivre des périodes conflictuelles, surtout dans les zones d’Antioquia. En effet, les anciens producteurs ont décidé, à contre cœur, d’abandonner cette magnifique ferme pour s’installer dans un lieu beaucoup plus sûr.

Depuis 7 ans, Las Violetas ?

Heureusement, depuis 7 belles années, la plantation Las Violetas revit grâce à de jeunes producteurs. En effet, de jeunes individus voient encore le potentiel d’une si belle ferme. Depuis plus de 7 années, ces jeunes producteurs reprennent la ferme caféière afin de la remettre sur pied, car selon eux, celle-ci détient encore énormément de potentiel, surtout si l’on est désireux de produire du café de spécialité de haute qualité. Ces jeunes producteurs de Specialty Coffee sont très prometteurs pour cette ferme. Qu’en est-il aujourd’hui ? D’ailleurs, peut-on mettre un nom sur ces jeunes individus déterminés à rebooster la plantation ?

Las Violetas et dernière génération

Las Violetas a été reprise par un jeune couple. Daniel Alejandro Cardona et Lina Isabel, chacun 26 ans et 21 ans, décide de reprendre la plantation terroir en raison de son potentiel. Ce terroir San Gregorio, malgré son état catastrophique lors de la reprise, aurait eu beaucoup d’espoir. Daniel et Lina ont mis du temps à retrouver cette qualité perdue dans la forêt d’Antioquia. Pour commencer, ce jeune couple décide de replanter plus de 20’000 arbres dans la plantation. Ayant déjà étudié la culture du café, le couple décide des lieux exacts sur lesquels seront plantés les arbres : pas loin des autres arbres en hauteur pour jouer l’effet de l’ombrage naturel.

Daniel et Lina n’ont pas connu le grand succès au départ, puisque les premières années sont difficiles de rendement pour chaque producteur. Après 7 ans, nous pouvons affirmer que le jeune couple vit de son café de spécialité.

Le café de Las Violetas

Le jeune couple avait décidé de planter la variété Arabica Caturra, car selon les légendes, il s’agit de la variété la plus appréciée du pays, non seulement par les producteurs et habitants, mais par le sol également.

Daniel et Lina ne mise et ne jure que par une sélection manuelle. La récolte se fait manuellement et sélectivement par les meilleurs saisonniers de la région. C’est au process honey et nature que tout se joue : le jeune couple favorise ces deux traitements dans la ferme.

Le processus honey offre un café très clair, sucré et une acidité très équilibrée.


Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *