Musa Aba Lulesa

Nos producteurs

Publié par Arnela le 4 novembre 2021
Partager

Musa Aba Lulesa est un producteur de café de spécialité en Ethiopie, là où il a gagné le concours du meilleur producteur du pays. Au départ, petite ferme à son nom, Musa a transformé sa ferme en « coopérative » afin de partager sa passion avec d’autres agriculteurs. En effet, Musa est un fermier exemplaire : il connaît les nombreuses difficultés liées à la culture du café et l’accès aux machines de traitement. C’est pour cette raison que sa ferme devient une coopérative, offrant aux autres fermiers de la région la possibilité de traiter le café tout en gagnant un revenu décent.

Musa Aba Lulesa et variétés

Chez Musa Aba Lulesa et dans les environs de la région, on y produit uniquement la variété « Landraces locales », qui subira le traitement « lavé ». C’est à plus de 2’000 mètres d’altitude que se situe Musa avec sa ferme renommée en coopérative, au cœur de la région de Djimma. Sa ferme s’étend sur une superficie de 40 hectares, dont la récolte a lieu chaque année entre décembre et janvier.

Une source de revenu

Musa échangeait son café par un moyen d’export, ce qui ne lui permettait pas de bien rentabiliser. Il trouve alors la solution de devenir fermier indépendant. Le père de Musa détenait une ferme de 80 hectares, dont il a offert deux à Musa pour créer sa propre ferme.

Il gagne le prix du meilleur producteur du pays, ce qui lui a permis de gagner de la notoriété dans les régions voisines. Grâce à ce prix, Musa devient populaire mondialement, grâce à son café de spécialité haute couture. Il décide également de rénover toute sa ferme en modernisant les méthodes de séchage, non seulement pour soi-même, mais également pour les agriculteurs qui l’ont rejoint à la coopérative.

Musa Aba Lulesa aujourd’hui

Musa Aba Lulesa dispose aujourd’hui de 43.8 hectares de café qu’il prend soin avec précaution. Pour augmenter ses revenus, Musa Aba Lulesa a fait de la place au sein de la ferme pour produire des avocats ainsi que du miel local.

Il garantit une récolte manuelle suivie d’un dépulpage mécanique conventionnel dont les grains seront fermentés 10 à 12 heures. Une fois le lavage du café terminé, les grains seront séchés sur patios et lits africains durant 9 à 12 jours.  

 


Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *