Que savons-nous vraiment sur la caféine ?

Actualité café

La caféine est une substance que l’on retrouve naturellement dans les feuilles, graines et fruits de certaines plantes. Son rôle dans la nature est d’agir comme un insecticide naturel afin d’exterminer les insectes qui voudraient tenter de grignoter la plante. Pour la préparation de produits dérivés (ex: boissons énergisantes, Coca, etc.), la caféine est extraite directement des grains de café puisque ces derniers sont disponibles en grande quantité.

Publié par Leijla le 14 mars 2018
Partager

Nous savons tous qu’une surconsommation de café pourrait avoir un impact sur différents points de notre organisme. On sait que la caféine est un psychostimulant qui a pour principaux effets d’accélérer le rythme cardiaque au bout de quelques minutes et ainsi de provoquer une sensation de réveil, comme un stimulant. Cependant, on ne s’est jamais posé la question sur les conséquences qui pourraient surgir si nous cessions d’en consommer ?

Les consommateurs de café sont conscients du fait que les boissons caféinées peuvent être particulièrement addictives. Avez-vous déjà cessé d’en consommer et constater des effets tels que des maux de tête, un sentiment de fatigue ou un manque d’énergie ? En effet, arrêter brusquement d’en boire peut entraîner des effets sur votre mode de vie.

Est-ce des effets psychologiques ? Ce n’est pas la seule explication. D’après une étude, le manque de caféine a réellement un impact physiologique. Cette recherche indique que la caféine a pour but de resserrer les artères du cerveau.

Autrement dit, lorsque l’on cesse de prendre notre café matinal, le cerveau réagit autrement. Le cerveau s’attend toujours à recevoir la dose de caféine en question et dilate les artères, mais le café qui ne vient pas, les artères restent bien dilatées. Au final, le sang circule rapidement, d’où les effets du cerveau embrouillé.

Ces symptômes se manifestent surtout suivant les 12 à 24 heures et surtout plus particulièrement chez ceux qui boivent plus d’une tasse de café par jour.

Limiter sa consommation de café ?

On ne peut pas réellement faire une surdose de café à moins bien sûr d’avaler environ une cinquantaine de tasses de café en même temps. En effet, dans ce cas peuvent survenir certains effets négatifs. La caféine peut par exemple stimuler ou renforcer l’anxiété, la nervosité, etc. En d’autres mots, si vous êtes sujets à ces conditions, limitez votre consommation à 2 tasses par jour ou même moins et trouver des solutions aléatoires et des substituts tels que (le thé blanc, l’eau, etc.)

Il faut savoir que l’organisme met 6 heures pour évacuer la moitié de la quantité de caféine qui a été ingérée. Si vous aimez prendre un café après le repas du soir, celui-ci ne vous empêche pas de dormir, sachez tout de même que celui-ci va tout de même impacter la qualité de votre sommeil et pourrait faire en sorte que vous soyez fatigué au moment du réveil.

Vous hésitez entre prendre un café ou faire la sieste ?

Rien ne sert de choisir une combinaison des deux serait la meilleure option. Différentes recherches sur cette question révèlent qu’opter pour un « café-sieste » pourrait vous donner plus d’énergie qu’un café ou qu’une sieste effectuée séparément. Pourtant, la caféine ne nous empêche-t-elle pas de dormir?

En fait, il faut savoir que la molécule de caféine prend une vingtaine de minutes pour atteindre le cerveau et produire son effet stimulant. C’est pourquoi, un temps de pause parfaite pour faire une sieste est dans l’idéal entre 10 et 20 minutes.

La méthode à suivre 

Pour profiter pleinement des bienfaits, il faudrait donc prendre un petit café (sans le siroter trop longtemps) puis ensuite dormir de 15 à 20 minutes.

Le sentiment de fatigue lié à la production d’adénosine disparaîtra lors de la petite sieste, pour ensuite laisser place aux effets de la caféine. Ainsi, si vous vous réveillez habituellement d’une sieste avec une sensation d’étourdissement ou que vous êtes un peu déboussolé, le café bu juste avant permet d’éviter ce sentiment désagréable.

La caféine est le stimulant le plus consommé actuellement à travers le monde, il n’est pas cher et l’on peut s’en procurer sans trop de difficulté.

Lorsque les consommateurs n’ont pas leur dose habituelle, ils présentent une variété de symptômes allant du mal de tête, à la fatigue en passant par les difficultés de concentration.

 

Petit conseil :

Le café corsé contient en réalité moins de caféine qu’un café plus léger.

Un goût prononcé et riche semble indiquer une dose supplémentaire de caféine. En effet, les cafés plus légers contiennent en fait plus de stimulants que les cafés plus torréfiés.



Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *