Le café en Australie : des addicts du café

Actualité café

Le café et l'Australie ? Il s’agit du thème abordé aujourd’hui sur notre Blog ! Les addicts du café n’ont pas dit leur dernier mot sur ce Grand Cru qui finit dans les tasses de milliards de personnes chaque jour. Café en grains, café moulu, Slow Coffee...

Publié par Arnela le 15 janvier 2019
Partager

Ce phénomène n’a pas été ainsi autrefois. En effet, nos amis australiens étaient plutôt dans le concept du thé. Aujourd’hui, c’est le café qui prime dans chaque tasse, à n’importe quel moment de la journée, et sous n’importe quelle forme d’extraction. En Australie, le Slow Coffee, l’Espresso, le Café Lungo, le Latte Art… peu importe : les Australiens adorent tout ce qui touche le café. Entre 5 à 10 kilos de café consommé par personne par année, ce n’est plus qu’un café. C’est une réelle culture, un mode de vie, une institution qui s’est instaurée chez nos amis Australiens. Développons…

Autrefois adeptes de la tisane, du thé, les Australiens font entrer les petits grains de café après la Seconde Guerre Mondiale. Comment cela se fait-il ? Rappelons que le café avait déjà pris un fort pouvoir au cœur de l’Europe, là où plusieurs pays comme l’Italie avaient déjà instauré leur propre culture de café avec l’extraction du petit noir, foncé, fort, racé avec une machine traditionnelle et pour d’autres, à la cafetière italienne. Le café n’a absolument aucun secret pour nos amis italiens. Durant la Seconde, une vague d’immigration s’établit en Australie : il s’agissait de l’envol de nos amis italiens en Australie, emportant ainsi avec eux leur culture du café, car peu importe où nous nous trouvons, le café ne doit jamais être loin…

Où a réellement débuté le café, en Australie ?

Tout d’abord, nous nous trouvons seulement dans les années 50 lorsque le café fait gentiment son apparition au pays des kangourous ! Petit à petit, le café s’installe à Melbourne, ville aujourd’hui spécialement connue pour son expertise et son extraction du petit noir. Avec l’immigration européenne, c’est aujourd’hui un petit « quartier » italien, comme disent les habitants. C’est à Melbourne qu’apparaît la première machine à café expresso, traditionnelle, à la bonne façon italienne. Au fur et à mesure, des dizaines de bars font leur apparition au cœur de l’Australie. Plus de 30 années plus tard, c’est une réelle expansion que connaît le café.

Il ne s’agit pas d’une simple consommation, comme amateur !

Les Australiens ne sont pas uniquement des adeptes de l’expresso traditionnel. Ils développent une réelle culture du café de petit producteur, identifié jusqu’à sa parcelle, donnant ainsi une clairvoyance et une transparence totale du produit consommé. La provenance, la torréfaction, le petit producteur, le traitement infligé au café, les processus ? Tout est absolument identifié par nos Australiens.

Incroyable : on y produit du café aussi

La culture du café existe depuis plus de 150 ans en Australie mais n’a jamais été réellement découverte auparavant, dans les régions de Nouvelles-Galles et Queensland, dans le Sud, sur un sol très volcanique donnant des notes très aromatiques et des goûts exceptionnels au café. Nous le savons, l’Australie, ce n’est pas un pays principal producteur de café comme l’Ethiopie, le Costa Rica… Donc, la quantité est très très limitée dans ce pays.

Le pays ne produit pas plus de 10’000 kilos par an, et toutes ces quantités sont uniquement dégustées localement et ne sont pas exportées. Ce sont les coffee shop, les bars, les restaurants qui se partagent les productions locales.

L’actualité du café en Australie ?

Bien que le café ait commencé comme Espresso, très serré et corsé comme un vrai café en Italie, aujourd’hui, c’est tout le contraire : les Australiens dégustent majoritairement leur café avec beaucoup de lait pour faire un Café Lungo, Café Renversé, Café Latte, Cappuccino, Flat White. Certains coffee shop portent même le nom de certaines recettes de café, comme le Flat White… Comment préparer une recette comme nos Australiens ? Rien de plus simple. Servir un espresso avec un café local de petits producteurs de la région, y ajouter le lait ou mousse de lait.

Les coffee shop

Les Coffee shop sont rarement des bars, dans lesquels les clients prennent place et dégustent. Les Australiens préfèrent le café-to-go.

Les écoles de café

Chaque bar se devant être composé d’un maître du café appelé Barista, l’Australie disposent de plusieurs écoles dans quasiment chaque ville pour donner des cours, certifications et autorisations aux amateurs.

Le Slow coffee, façon discrète

L’expresso et le Café au lait sont les boissons principales de l’Australie. Par contre, il existe plusieurs shop dans lesquels les baristas proposent du Slow Coffee, méthode d’extraction douce avec les cafetières Chemex, V60, Syphon, Cold Brew Coffee, Bodum à piston…

Autres spécificités

Les coffeeshop utilisent du lait très gras, entier pour réaliser leur art dans le café. Plus le lait est entier, plus il est simple de réaliser des dessins sur le café appelés Latte Art.

A noter que l’Australie réalise donc : la production de café, la torréfaction, des écoles de café, des torréfactions, des dégustations Cupping, les extractions méthodes douces, les emballages, les coffee shop pour arriver jusqu’au consommateur final. Voilà un bel exemple de commerce local.



Partager

1 Commentaire

  1. Tanguy B dit :

    Merci de cet article, c’est exactement les infos que je recherchais. cdt. Tanguy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *